National Council of Welfare

Conseil national du bien-être social

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

LE CONSEIL NATIONAL DU BIEN-ÊTRE SOCIAL RÉCLAME UN PROGRAMME NATIONAL DE SERVICES DE GARDE

               Dans un rapport publié aujourd'hui, le Conseil national du
bien-être social demande que le budget fédéral de l'an prochain
soit le coup d'envoi d'un programme national de services de garde.
Le rapport intitulé Les enfants du préscolaire : des promesses à
tenir recommande l'adoption d'une politique familiale intégrée qui
réunisse toutes les politiques gouvernementales visant les
familles - et un investissement substantiel dans les services de
garde d'enfants de la part des gouvernements fédéral, provinciaux
et territoriaux. Un budget axé sur les enfants, cela signifie un budget qui
concrétiserait les promesses que les gouvernements ont faites aux
enfants et un budget qui réaffecterait plusieurs milliards de
dollars en fonds fédéraux à des soutiens nouveaux et améliorés aux
familles ayant des enfants. Cela implique d'importantes nouvelles
dépenses fédérales en faveur d'un régime qui combine l'éducation
de la petite enfance et des services de garde pour les parents qui
travaillent. « Beaucoup de programmes sociaux sont axés sur l'aide à la
famille; les services de garde en sont cependant la cheville
ouvrière. On a maintes fois constaté que ces services sont
l'ingrédient indispensable de la participation des parents, en
particulier des mères, au marché du travail. Des services de garde
qui sont abordables, accessibles et de qualité peuvent devenir le
pivot de beaucoup d'autres services et mesures de soutien à la
famille. Toutefois, en l'absence d'un bon régime de services de
garde, beaucoup de familles ne peuvent tout simplement pas
participer au marché du travail. Or, lorsque les parents ne
réussissent pas à trouver un emploi, d'autres services de soutien
à la famille doivent venir à la rescousse et essayer de réparer
les dommages causés par la pauvreté. » -2- Il est dans l'intérêt de tous de veiller à ce que les enfants
puissent avoir le meilleur départ possible dans la vie. Plus que
jamais, les familles doivent pouvoir compter sur le salaire des
mères pour avoir un revenu qui leur permette de vivre au-dessus du
seuil de pauvreté. Il est évident qu'il est essentiel d'avoir des
stratégies qui soutiennent les mères qui travaillent - surtout les
jeunes mères - afin d'aider les familles à subvenir à leurs besoins
et de mettre fin à la pauvreté chez les enfants. Les services de
garde d'enfants sont un des principaux moyens de favoriser l'emploi
des mères, tout en veillant à ce que les jeunes enfants bénéficient
d'une éducation préscolaire de qualité. Le Conseil propose la mise en place progressive d'un régime de
services de garde, une année à la fois, en commençant par les enfants
de cinq ans. Le coût global des services de garde pour les enfants de
deux à cinq ans serait de 7,9 milliards de dollars par an. Les parents
contribueraient 20 p. 100 de ce coût, tandis que le gouvernement
fédéral couvrirait 55 p. 100 et les provinces et territoires
couvrirait 45 p. 100 des coûts restants. On aurait ainsi l'assurance
que, dans toutes les provinces et tous les territoires, les enfants
bénéficieraient de cet important service. Le soutien des familles réclame des efforts dans de nombreux domaines.
C'est pourquoi le Conseil recommande aussi une augmentation du salaire
minimum, la création de suppléments du revenu aux parents qui
travaillent, des lois plus exigeantes en matière d'emploi et d'équité
salariale, comportant des dispositions d'application plus contraignantes,
des congés de maternité et parentaux plus généreux, et des augmentations
des prestations d'aide sociale. « Il n'y a pas de solution unique au problème de la pauvreté chez les
enfants », a déclaré John Murphy, le président du Conseil. « Mais tous
ont intérêt à ce que nous trouvions les ressources et les solutions
créatives pour donner aux enfants le meilleur départ possible dans
la vie. » __________________________ Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec: Conseil national du bien-être social 1010 rue Somerset ouest, 2e étage Ottawa K1A 0J9 (613) 957-2961
Page d'accueil/ En Bref/ Publications/ Liste Publications/ Annonces

  
Assistés sociaux/ Seuils de pauvreté/ Contactez-nous/ Liens utiles/ English