-8-


II. TYPE DE FAMILLE ET TAILLE DE LA FAMILLE

   Les chances pour qu'une personne doive recourir à l'aide sociale à un moment donné de
sa vie varient considérablement selon le type de famille. Les trois types de famille le plus
souvent à l'aide sociale sont les hommes seuls, les femmes seules et les familles monoparentales
dont le chef est une femme. En période de difficulté économique comme en période de
prospérité, ces trois types de famille sont surreprésentés parmi la clientèle de l'aide sociale. Chaque ménage se compose d'une ou de plusieurs personnes à l'aide sociale. Par
définition, tous les ménages composés d'hommes ou de femmes seuls se composent d'une
personne chacun. Les ménages composés de familles ont tendance à être relativement petits.
Le stéréotype des familles à l'aide sociale comptant une ribambelle d'enfants est loin de
la vérité.

  

GRAPHIQUE A



-9-


   Le graphique A montre le nombre de ménages à l'aide sociale par type de famille en
mars 1997 pour toutes les provinces. Le graphique ne présente pas de données relevant des
programmes municipaux d'aide sociale en Nouvelle-Écosse et au Manitoba. Dans l'ensemble,
les dossiers présentés dans le graphique A représentent 97 p. cent du volume national total
des dossiers en date du mois de mars 1997. Les mères chefs de famille monoparentale représentent 388 426 ménages, soit 27 p. cent
des ménages, dans le graphique A; les femmes seules représentent 21 p. cent du total et les
hommes seuls, 34 p. cent. La publication annuelle du Conseil national du bien-être social, Pro-
fil de la pauvreté, révèle que les mères chefs de famille monoparentale et les personnes seules
forment les types de famille les plus susceptibles d'être pauvres, si bien qu'il n'est pas
surprenant de les retrouver également parmi les plus susceptibles d'être bénéficiaires de l'aide
sociale. Les trois types de famille sont surreprésentés au sein de la clientèle de l'aide sociale par
rapport à leur nombre au sein de la population dans son ensemble. Les mères chefs de famille
monoparentale représentent 27 p. cent des ménages dans le graphique A, mais dans la population
dans son ensemble, elles ne représentent que six pour cent de tous les types de famille de moins
de 65 ans. Les femmes seules représentent 21 p. cent des ménages à l'aide sociale mais
seulement 12 p. cent de tous les types de famille de moins de 65 ans. Les hommes seuls
représentent 34 p. cent des ménages à l'aide sociale et 17 p. cent de tous les types de famille
de moins de 65 ans. Le graphique révèle une autre différence curieuse : le fait que le nombre des hommes
seuls qui touchent de l'aide sociale est nettement plus élevé que le nombre des femmes seules
qui touchent de l'aide sociale. Un coup d'oeil aux chiffres de l'ensemble de la population
adulte de moins de 65 ans révèle une différence semblable dans le nombre des hommes et des
femmes seules. De toute évidence, certains hommes seuls sont les pères des enfants des mères
chefs de famille monoparentale. Les hommes vivent seuls, tandis que les femmes vivent avec les
enfants. Les répartitions par type de famille n'ont guère changé dans les années qui ont suivi la
collecte des premiers chiffres, en 1990. Bien que le nombre des bénéficiaires d'aide sociale
ait augmenté de façon importante dans le sillage de la récession de 1990-1991, la proportion des

-10-


différents types de familles bénéficiaires de l'aide sociale n'a pas changé de plus d'un point
de pourcentage ou deux d'une année à une autre. Le tableau 1 donne les détails pour la période allant de mars 1990 à mars 1997.
Les chiffres couvrent les dix provinces ainsi que les deux territoires et ils ont été compilés
par des fonctionnaires de Développement des ressources humaines Canada qui ont utilisé,
outre les données de la base, d'autres renseignements.

TABLEAU 1 NOMBRE ESTIMATIF DE MÉNAGES À L'AIDE SELON LE TYPE DE FAMILLE, TOUTES LES PROVINCES ET LES TERRITOIRES


  

Mars

Personnes seules

Couples sans enfants

Parents seuls

Couples avec enfants

Total

1990 597 800-57% 55 800-5% 309 400-29% 93 000-9% 1 056 000-100%
1991 710 000-57% 62 400-5% 349 400-28% 117 200-9% 1 239 000-100%
1992 840 900-57% 72 900-5% 408 200-28% 149 000-10% 1 471 900-100%
1993 924 500-57% 80 500-5% 441 500-27% 169 700-10% 1 616 200-100%
1994 948 700-57% 81 700-5% 465 600-28% 179 900-1% 1 675 900-100%
1995 928 300-56% 79 900-5% 472 500-28% 178 600-11% 1 659 200-100%
1996 869 300-55% 80 800-5% 454 500-29% 177 400-11% 1 582 000-100%
1997 822 600-55% 77 500-5% 429 600-29% 165 000-11% 1 494 800-100%


-11-


   Quatre types de famille seulement ont fait l'objet d'une estimation année après année :
les personnes seules, les couples sans enfants, les familles monoparentales et les couples avec
enfants. Les totaux annuels englobent également une poignée de ménages qui n'entrent
dans aucune des quatre catégories standard. Le nombre des ménages composés de personnes seules, par exemple, a été estimé à
597 800, soit 57 p. cent de tous les ménages à l'aide sociale au mois de mars 1990. Leur
nombre a augmenté considérablement au cours des années suivantes pour atteindre son sommet
en mars 1994, mais le pourcentage des ménages est resté plus ou moins le même d'une
année à l'autre. Les statistiques relatives aux trois autres types de famille ont suivi à peu près la même
évolution. Avec la récession qui prélevait son tribut, tous les types de famille étaient
davantage exposés à aller grossir les rangs des bénéficiaires de l'aide sociale. Tandis que
l'économie sortait de la récession, le risque d'aller grossir les rangs des bénéficiaires de
l'aide sociale diminuait pour tous les types de famille. Le tableau 2 à la page suivante montre les variations par type de famille et par province
à l'aide de données de mars 1997 provenant du projet de profil de l'aide sociale. Le total de
1 452 779 ménages qu'indique le tableau représentent 97 p. cent du total de 1 494 800
ménages du tableau 1. Au premier coup d'oeil, ce sont la Nouvelle-Écosse et le Manitoba, deux provinces qui ont
des régimes d'aide sociale à deux niveaux, qui présentent les variations les plus frappantes.
Dans un régime à deux niveaux, le volume des dossiers qui relèvent de la province est composé
de bénéficiaires à long terme, notamment de familles monoparentales et de personnes
handicapées, tandis que les dossiers de niveau municipal sont essentiellement des dossiers à
court terme, le bénéficiaire ou le chef de la famille étant considéré comme apte au travail. Deux des rangées portent les mentions Nouvelle-Écosse (Régime provincial) et Manitoba
(Régime provincial) pour les distinguer des autres provinces. Si le tableau présentait les
statistiques du régime d'aide sociale de niveau municipal, les pourcentages de la Nouvelle-
Écosse et du Manitoba auraient probablement été plus proches du pourcentage total indiqué dans
la rangée du bas du tableau.

-12-

 

TABLEAU 2 NOMBRE DE MÉNAGES À L'AIDE SELON LE TYPE DE FAMILLE, ÉCHANTILLON DE 97 P. CENT, MARS 1997


    

Personnes seules

Couples sans enfants

Parents seuls

Couples avec enfants

le grand Total

Terre-Neuve 17 386-48% 3 575-10% 7 985-22% 6 820-19% 35 886-100%
Île-du-Price-Édouard 2 992-53% 262-5% 1 640-29% 714-13% 5 614-100%
Nouvelle-Écosse(provincial) 11 991-39% 902-3% 16 252-52% 1 864-6% 31 042-100%
Nouveau-Brunswick 17 115-47% 2 944-8% 11 192-31% 4 926-14% 36 177-100%
Québec 299 511 64% 25 947-6% 98 111-21% 46 806-10% 470 375 100%
Ontario 273 588-47% 28 816-5% 201 900 35% 73 491-13% 577 795 100%
Manitoba (provincial) 11 554-46% 816-3% 12 119-48% 799-3% 25 431-100%
Saskatchewan 21 063-54% 1 618-4% 12 157-31% 4 286-11% 39 124-100%
Alberta 17 534-44% 1 997-5% 15 684-39% 4 878-12% 40 093-100%
Colombie-Britannique 121 256-63% 8 136-4% 48 760-25% 13 090-7% 191 242 100%
Totaux 793 990-55% 75 013-5% 425 800 29% 157 675-11% 1 452 779 100%

      

NOTE: Les régimes municipaux d'aide sociale en Nouvelle-Écosse et au Manitoba ne sont pas inclus.



-13-

 
   L'Ontario est également une province qui possède un régime d'aide sociale à deux
niveaux, mais elle a été capable de fournir des statistiques sur la plupart des régimes
municipaux. Les chiffres municipaux fournis ont été pondérés ou majorés dans la base
de données pour atteindre approximativement le niveau du volume total de dossiers. Dans l'ensemble, le tableau révèle un certain nombre de variations de moindre envergure
d'une province à une autre, variations qui tiennent aux différences au niveau de l'économie
locale, de la politique en matière d'aide sociale et de la composition démographique. Le
gouvernement de l'Alberta, par exemple, a pris la décision, en 1993, de décourager les jeunes
de présenter une demande d'aide sociale et de les orienter vers d'autres possibilités. C'est
probablement ce qui explique dans une large mesure pourquoi le pourcentage des personnes
seules à l'aide sociale en Alberta est très au-dessous de la moyenne.

      

GRAPHIQUE B


      

Cinq et plus est 74 915 5% et quatre personnes 106 869 8%



-14-


   Les statistiques de la base de données sur les types de famille se ventilent également selon
le nombre de personnes dans chaque ménage à l'aide sociale. La ventilation par taille de famille
est présentée dans le graphique B. Il manque des renseignements sur le Nouveau-Brunswick et
sur les programmes municipaux d'aide sociale en Nouvelle-Écosse et au Manitoba. Le total
des ménages dans le graphique recouvre 95 p. cent du total national de 1 494 800 cas. Par définition, tous les bénéficiaires de l'aide sociale classés comme personnes seules
tombent dans la catégorie des ménages d'une personne dans le graphique B. Cette catégorie
représente 55 p. cent des ménages. Les ménages à deux personnes du graphique regroupent des
couples sans enfants ou les parents seuls avec un enfant. Les ménages à trois personnes sont
les parents seuls avec deux enfants ou les couples avec un enfant, et ainsi de suite. Ce qui est particulièrement frappant dans le graphique, c'est que 95 p. cent des dossiers
d'aide sociale portaient sur quatre personnes ou moins. Cinq pour cent seulement de tous les
dossiers concernaient cinq personnes et plus. Cela voulait donc dire que la plupart des familles
avec enfants qui sont bénéficiaires de l'aide sociale sont petites, comme nous le verrons dans
un chapitre ultérieur de ce rapport.
Page d'accueil/ En Bref/ Publications/ Liste Publications/ Annonces

      
Assistés sociaux/ Seuils de pauvreté/ Contactez-nous/ Liens utiles/ English